Mr & Miss Kumara en Voyage

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 4 août, 2011

Sumatra l’ile aux mille et un visages

Posté : 4 août, 2011 @ 11:22 dans Non classé | 6 commentaires »

Pour relier Jojgia (ile de java) a Medan (ile de sumatra) en bus il faut compter environ 5 jours de bus non stop… Ayant une grande flemme et peur pour nos petits derrieres nous optons pour un avion qui mettra 3h30!! Nous nous excusons pour les ecologistes et amoureux de la nature…

Arrive a Medan, notre premiere destination sera l’ile de Pulau Weh. Arrivee a la bus station un rabatteur nous saute dessus pour nous mettre dans son bus… il nous laissera tout de meme le temps de manger, enfin en nous regardant pour etre sur que l’on ne s’echappe pas… Apres negociation du prix nous voila partis… enfin on apprendra que l’on s’est tout de meme fait avoir de 20 000 roupia chacun, de plus on se retrouve dans la salle fumeur du bus…A savoir que les indonesiens fument a longueur de journee des cigarettes aux clous de girofles qui crepites…

Apres 10h de trajet ou nous avons traverse la region d’Aceh, region tres islamique ou regne la loi de la charia et reclamant son autonomie, nous arrivons a Banda Aceh au milieu de la nuit. Nous serons mener abord d’un becak a moteur vers le port, a travers une ville endormie…

dsc03245small.jpg

Les pieds dans l’eau a Iboih

 

C’est donc apres 48h de voyage que nous arrivons sur l’ile paradisiaque de Pulau Weh (ravage par le tsunami du 26 decembre 2004). Nous gagnerons Iboih a bord d’un becak motorise d’ou nous decouvrons l’eau turquoise, les cocotiers et la foret tres dense.

 

dsc03249small.jpg

L’embarcadere d’Iboih

 

dsc03252small.jpg

La place du village ou il est interdit de se promener a oilpe , ‘l’islam est dans la place’

 

Apres avoir degoter le bungalow le moins cher de l’ile (qui s’avera etre habite par des cafards et des puces), direction la mer translucide et ses poissons multicolores pour une petite sceance de snorkelling.. Les fonds marins sont magnifiques remplis de milliers de poissons aux mille et une couleurs. Nous apprendrons que malheureusement ils sont tres deteriores, beaucoup de coraux sont morts entrainant ainsi la disparition de nombreux poissons, a cause des plongeurs, nageurs et bateaux peu respectueux ainsi que du rechauffement de l’eau.

 

dsc03284small.jpg

 

L’activite principale de l’ile reside dans la plongee pour notre plus grande joie, Guillaume a hate de decouvrir les fonds marin et moi de faire un bapteme. Tim l’instructeur m’expliquera tous les rudiments de la plongee, le gilet, la bouteille, les exercices sous l’eau.. Magnifique plongee : poissons multicolores, une raie tapi sous un rocher, une murene. Suite a cette plongee magnifique ou je fus autonome tout du long, je decide de passer mon open diver.

 

dsc03266small.jpg

Gui part a la decouverte des fonds marins

 

dsc03255small.jpg

Chacha toujours souriante quand il s’agit de manger!!!

 

C’est donc avec Salim que j’apprends la theorie,  que c’est ennuyeux de passer l’apres midi enfermee dans une salle a regarder une video. Heureusement le lendemainon plongee malgre la pluie et les forts courants, cette plongee sera horrible pour moi car j’ai eu tres mal aux oreilles… Finie pour moi la plongee, j’arrete la formation.

 

dsc03331small.jpg

Plage de Sumur Tiga, sable blanc et cocotiers, seul le soleil manque dans ce decor paradisiaque…

 

Pour nous changer les idees, nous partons en scooter faire le tour de l’ile et decouvrir les autres plages, nous serons malheureusement rattrapes par la pluie et reviendrons trempes. C’est avec la plus grande joie que je quitte cette ile « paradisiaque », veritable secte de la plonge ou j’y aie laisse mes oreilles.

 

dsc03300small.jpg

Ravitaillement du motorbike pour notre viree autour de l’ile

 

dsc03320small.jpg

Sumur Tiga ou le paradis sur terre

 

Apres l’ile paradisiaque et l’eau turquoise direction la jungle a la rencontre des orang outan. Pour nous rendre a Bukit Lawang je serais de nouveau emerveille par la capacite des indonesiens a faire rentrer un maximum de personne dans un petit vehicule… cela nous permettra de faire la rencontre de Tambrin qui sera notre guide pour un trek de deux jours dans la jungle.  Joyeuse fete nationale francaise depuis la jungle indonesienne.

 

dsc03353small.jpg

Notre maison, en haut a droite, au Rainforest

 

dsc03373small.jpg

A la rencontre des chauves souris

 

dsc03359small.jpg

La riviere faisant office de baignoire, de machine a laver et de lave-vaiselle

 

Bukit Lawang connu une tragique experience, suite a la montee des eaux, une inondation fit de nombreux degats et 200 morts en 2006 laissant nombre d’orphelins vivant dans l’orphelinat en bordure de la jungle.

 

dsc03365small.jpg

 

 

dsc03369small.jpg

 

Au programme, decouverte des plantes medicinales, de la fabrication du caoutchouc, de rafting et bien sur rencontre avec nos amis les animaux. Bukit Lawang est un parc national celebre connu dans toute l’asie pour abriter quantite de singes, tel macaques, thomas leaves, black gibbons mais surtout repute accueillir des orang-otans.

 

dsc03371small.jpg

Rubber plantation : recolte du caoutchou

 

dsc03433small.jpg

The punky monkey alias Thomas leaves monkey

 

dsc03435small.jpg

Gui tentant de conquerir sa bien aimee…

 

dsc03411small.jpg

Sceance de streching a defaut d’une sceance d’epilation

 

dsc03462small.jpg

Chacha admirative devant la souplesse de sa cousine!!

 

dsc03466small.jpg
Notre repas prefere : Nasi Goreng ; riz frit dans une sauce soja accompagne d’un oeuf, de peanuts et de crakers…

 

Les differentes personnes croisees durant ce treck nous apprendrons qu’avec un autre parc situe a borneo c’est le seul qui reintroduit nos charmants cousins a l’etat semi sauvage seulement. C’est a cause de la main de l’homme encore une fois, en deforestant l’ile de borneo pour y planter des palmiers ( produisant l’huile de palme ) que ces orang-outans se voient forcer de demenager a quelques milliers de kilometres.

 

dsc03479small.jpg

 

dsc03484small.jpg

Campement pour la nuit

 

dsc03508small.jpg

Au reveil, Jeky et son petit nous font la surprise de nous rejoindre et nous animent le petit dejeuner en derobant le lait concentre et la sauce soja..
dsc03513small.jpg

C’est bon………..

 

dsc03528small.jpg

Retour au village en rafting

 

dsc03532small.jpg

Les bords de la riviere de Bukit Lawang

 

dsc03533small.jpg

Vendeuse de Rambutan, sorte de litchi, sur le bord de la route

 

Changement de decor et changement de pratique religieuse, apres la jungle indonesienne et la ferveur islamique, nous voici en terre chretienne. Ne me demandez pas pourquoi le peuple batak, proprietaire de ces lieux, ont choisi d’etre des descendants du christ, mais je (guigui, eh oui on change de plume quand on veut) m’amuse a penser que la presqu’ile de Samosir sur le Danau Toba (le lac Toba) est un petit peu l’irresistible village gaulois face a l’envahisseur romain. Ils ont eux aussi leur propre coutume et leur architecture que nous aurons l’honneur de decouvrir en sejournant dans une vrai maison batak, construit en bois et finement sculpte.

 

dsc03535small.jpg

Coucher de soleil sur le lac Toba

 

dsc03540small.jpg

Maison Batak

 

dsc03542small.jpg

Petit dejeuner d’anniversaire sur la terrasse de notre chambre

 

dsc03559small.jpg

Les enfants s’amusent a nous courser lors de notre tour a velo..

A savoir que l’on a pas trouver mieux que de faire 60 km a velo sous un soleil de plomb pour feter l’entree dans la trentaine de notre guigui national…

 

dsc03566small.jpg

Eglise champetre
dsc03586small.jpg

 

dsc03587small.jpg

 

 

dsc03591small.jpg

 

 

La presqu’ile est a couper le souffle, les bataks sont chaleureux, la vie ici est calme et detendue, et l alcool n est pas prohiber. Quelle meilleur retraite aurions pu trouver pour feter mon anniversaire que le plus grand lac d’asie du sud-est? Tout les ingredients sont reunis, saupoudrer de quelques belles rencontres enrichissantes, merci a lae, sarah, morgan (paimpolais svp!!), renaud et les autres pour passer de bons moments.

 

dsc03614small.jpg

 

dsc03618small.jpg

Un trentenaire le lendemain de son anniversaire

et une vingtenaire le meme lendemain, la meme soiree…

dsc03625small.jpg

 

Petit bemol, notre visa d’un mois s’achevant le jour de mon anniversaire, nous decidons de partir le lendemain de bonne heure afin de revenir une fois de plus a Medan et rejoindre l’aeroport. Nous paierons une taxe de 200 000 roupias, equivalent a 20 euros, pour une journee de retard, a l’immigration indonesienne, avant de s’envoler pour l’ile de Penang, porte d’acces pour la Malaisie.

 

 

C’est avec regrets que nous quittons l’Indonesie ; pays aux mille et une couleurs, des gens adorables et souriants, des paysages plus merveilleux et splendides les uns que les autres… Ce pays est riche par sa population aux diverses cultures, religion, coutumes; par sa taille… Il faudrait des mois, des annees pour tout decouvrir, qu’a cela ne tienne on reviendra……..

 

dsc03637small.jpg

 

 

Live in Edinburgh |
Voyage à Bali |
HAPPY NEM YEAR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | America Latina
| etincelle
| Iban et Mélo en vadrouille!